Six ans après son bac pro, Ludovic est titulaire d’un Master 2 EEATS (électronique, électrotechnique, automatique et traitement du signal) spécialité énergie électrique. Il est fier de sa réussite après un début de parcours entravé par les difficultés de la vie. Très reconnaissant de ses 2 ans de DUT à l’ÉNEPS, il témoigne.
"Je suis fier de mon parcours !"

Ses études dans le secondaire n'ont pas été faciles, de nombreuses absences liées à des problèmes de santé l’empêchent de préparer convenablement une seconde générale. Son lycée décide alors de ne plus le suivre. Persévérant, il prépare ailleurs un BEP et un bac pro électrotechnique en 4 ans.
C’est en 2011, encouragé par l’un de ses enseignants techniques, qu’il postule et passe les entretiens de l’ÉNEPS. Un succès ! Il est admis, avec un autre de ses camarades.

Choix du DUT, prise en charge de l’ÉNEPS, veille des enseignants … en route vers l’avenir
Ludovic a conscience que le choix du DUT demande beaucoup de travail, mais l’enseignement diversifié lui ouvre des portes vers les études supérieures, tandis qu’un BTS l’aurait orienté vers un métier spécifique.
Facteur important, les aides financières du CROUS et de l’ÉNEPS le libèrent des soucis matériels et lui permettent de se consacrer à ses études.
Les enseignants, très proches des étudiants, sont aussi un support précieux. Ils interviennent avant que l’étudiant soit en échec scolaire.

Un enseignement progressif lors du parcours ÉNEPS
Ludovic nous explique «Le premier semestre est le plus compliqué, il met directement dans le rythme … après avoir rattrapé le niveau on passe naturellement en 2e année et j’ai obtenu mon DUT en 2 ans.»

Une poursuite d’études sur le Campus grenoblois, à l’UFR Phitem de l’Université Grenoble Alpes
Après le DUT, Ludovic continue en 3e année de licence générale puis en master 1 et 2. Il obtient un stage de fin d’études chez Schneider Electric. Son encadrant apprécie qu’il ait commencé par un bac pro, avec un profil terrain et pas seulement théorique.

L’embarras du choix pour son premier poste
Une fois diplômé, Ludovic reçoit 3 propositions pour son premier emploi, 2 CDI et un CDD. Il choisit le CDD chez AMEG, afin de pouvoir intégrer comme consultant l’équipe où il a fait son stage. Par ailleurs, il reste intéressé par les possibles missions de cette société qui intervient comme prestataire dans de nombreux secteurs d’activité de l’ingénierie. En août 2017, il signe un CDI avec son employeur.

Un poste de cadre
Ludovic occupe actuellement chez Schneider Electric, client d’AMEG, une fonction de responsable technique.
Il travaille sur des projets confidentiels en France et à l’étranger.
Il gère une équipe de « design leaders » et suit le développement électrique, mécanique et thermique. Il intervient également auprès de l’expert technique pour l’aider sur divers sujets d’études.
Un beau parcours en effet ! Ludovic est intervenu à plusieurs reprises dans son ancien lycée, pour motiver des jeunes et permettre aux enseignants de repérer les potentiels. Tous les ans, des jeunes de son lycée se présentent au recrutement de l’ÉNEPS.
Mis à jour le  24 octobre 2018